CADASTRE INFORMATISE : PRUDENCE !

Extrait Point de Mire publié par la Chambre U.N.G.E. de la Haute-Savoie :

Dans une société où le "numérique" rentre chaque jour un peu plus dans nos foyers, par le biais de la musique (CD), de la vidéo (DVD) ou de la photo, personne ne jugera anormal de constater son apparition dans le contexte du plan cadastral informatisé que l'on retrouve de plus en plus souvent en consultation dans nos communes.

Attention cependant à l'amalgame qui peut être fait entre "numérique" et précision, cette dernière dépendant directement de celle des données d'origine.
Par analogie, prenez l'exemple de vos vieux vinyls ou de vous vidéos VHS, qui, une fois numérisés sur CD ou DVD ne seront pas de meilleure qualité.

Pour le plan cadastral, il en est de même, celui-ci ayant été établi essentiellement à des fins fiscales, la précision obtenue est proportionnelle aux moyens techniques et financiers mis en oeuvre. Les plans cadastraux dont nous avons hérités datent pour la plupart de la fin du XIXème, voire du début du XXème siècle. Ils ont subi, depuis leur origine, des mises à jour et des corrections, sans pour autant avoir connu de refonte complète.

Sachant que sur un plan au 1/2000e, l'épaisseur d'un trait représente 50 centimètres sur le terrain, il est illusoire d'annoncer des distances au centimètre ou des surfaces au centième de mètre carré, même si ces dernières sortent tout droit du sacro-saint ordinateur.