D'OU VIENNENT LES GEOMETRES-EXPERTS ?

Depuis que les hommes se sont organisés et ont travaillé la terre, ils ont eu recours à la mesure et à la géométrie.

Au commencement de la civilisation en Egypte, les débordements du Nil nécessitent de mesurer chaque fois les terrains des
cultivateurs... De l'arpentage des temps antiques naissent les ingénieurs et les architectes. L'équerre, le fil à plomb et l'archipendule sont utilisés pour vérifier les lois fondamentales de la géométrie.


Au fil des civilisations, le caractère officiel de la mesure se confirme, avec la construction du cadastre. Les arpenteurs sont alors des agents du gouvernement, effectuant des mesures souvent d'une grande précision. A chaque "mille", c'est à dire en fait tous les mille pas, une colonne de pierre est posée dans les rues, ou sur les grandes voies de passage des armées romaines.

 

 

Peu à peu, les arpenteurs se regroupent et fond valoir leurs compétences. Le décret impérial de VALENTINIEN II (empereur romain 371-392) leur donne leurs lettres de noblesse.

Pendant très longtemps, les méthodes et instruments de mesure vont continuer de s'inspirer des Romains. Les premiers vrais progrès sont enregistrés au début du 19ème siècle par la méthode des alignements, puis vers 1860 la méthode tachéométrique (mesure indirecte des distances) avec l'utilisation de nouveaux appareils.

L'élaboration de plans de plus en plus précis amène logiquement la création d'un corps professionnel moderne et qualifié.

Il faut attendre le 7 mai 1946 pour qu'une loi institue officiellement l'Ordre des géomètres-experts.